Barricade de la rue Saint Maur – Popincourt

Auteur : Thibault

1848 / 2015

Bouger le curseur

Nous sommes pendant la révolution française de 1848, le dimanche 25 juin. Les journées du 22 au 26 ont été déclenchées pour protester contre la fermeture des Ateliers Nationaux (En savoir plus).

Le daguerréotypiste Thibault (on ne connait pas son prénom) est perché sur un toit et vise la rue du Faubourg du Temple où l’on apperçoit des barricades.

Les volets des maisons sont fermés. Quelques « fantômes » se distinguent : au premier plan en bas à droite, une personne ferme un dernier volet ; derrière la première barricade à droite quelques personnages de dos attendent sous une roue de charette.

Le 26 juin la rue sera reprise par le général Lamoricière avec la troupe et ses canons. Il existe un deuxième daguerréotype pris du même endroit le 26 juin.

La première barricade se trouve au niveau de la rue Saint Maur (d’où le nom de l’image ?).

Ce daguerréotype sera repris dans le journal « L’illustration » du 1-8 juillet 1848 et dans l’ouvrage « Journées illustrées de la révolution de 1848 » page 206. A l’époque on ne savait pas reproduire directement le daguerréotype dans un document imprimé et l’on devait réaliser une gravure sur bois.

Cliquer pour zoomer

 

Localisation :

Le nom du daguerréotype ne permet pas de le situer facilement. J’ai utilisé les informations trouvées sur  le forum du site :

http://www.histoire-pour-tous.fr/forum/1848-barricades-de-paris-t10161.html

Plusieurs indices semblent confirmer ce lieu :

. Le pan de la grande cheminée en haut à droite se retrouve sur la photographie actuelle. Le bâtiment  a toujours 2 étages mais la toiture a été remplacée  par un demi-étage avec  balcon.

. La réclame « Grands et Petits ateliers à louer N° 95 » : sur le parcellaire de la ville de Paris avant 1860 on retrouve le n° 95 à cet endroit  avec  le décrochement de façade qui doit correspondre à l’entrée de la cour des Bretons (anciennement cour des Etats-Réunis  et cour de Bretagne).

. Sur le parcellaire après 1860 et jusqu’à nos jours, le 95 devient 99. Le 97 (bâtiment avec  6 travées à droite) devient  le 101. Il a été surélevé comme de nombreux bâtiments dans Paris.

. Sur le plan des barricades de 1848 (document de la BNF) on voit 7 barricades dans la rue du Faubourg du Temple dont une au croisement avec la rue Saint Maur.

. Je pense que le daguerréotype a été pris depuis  le n° 90 qui est le plus dans l’axe de la rue.

Cliquer pour zoomer

 

 

 

 

 

 

 

 

Parcelaire de la rue du Faubourg du temple (ilot n°1 quartier Porte Saint-Martin, ilot n° 4 quartier du Temple)  http://canadp-archivesenligne.paris.fr

 

Cliquer pour zoomer

 

 

 

 

 

 

 

Plan des barricades de 1848 gallica.bnf.fr

Images en haute définition

1848
2015